Vœux 2020

Hervé Bonglet Secrétaire Général
Hervé Bonglet
Secrétaire général de l’UNSa Services Judiciaires

Chers collègues,
En cette période de vœux, il est pour moi impératif de vous souhaiter à tous la santé, le bonheur dans vos vies personnelles et, au niveau professionnel, l’espoir d’une nette amélioration sur la reconnaissance de vos métiers et de votre travail par l’État, notre employeur !

Après deux années consécutives au cours desquelles l’UNSa SJ a dénoncé le mépris de la garde des Sceaux (GDS) envers les fonctionnaires de justice, espérons que cette année sera celle où, enfin, l’on reconnaîtra l’engagement des personnels de greffe.

À l’aube de la mise en place de la réforme de madame Belloubet, qui déstructure les juridictions en faisant disparaître les tribunaux d’instance et les greffes de Conseils de prud’homme au profit des tribunaux judiciaires, il faut vraiment de l’optimisme pour croire encore à de possibles avancées statutaires.

Nous pourrions évidemment faire comme certains de nos confrères syndicalistes : ne rien proposer. Mais cela ne fait pas partie de notre ADN. Je vous rappelle notre credo : l’UNSa SJ est le partenaire de votre carrière !

Oui, à l’UNSa SJ, nous avons cet optimisme et nous avons saisi la GDS, son cabinet et le cabinet du Premier Ministre et du Président de la République depuis septembre à plusieurs reprises pour une ouverture de négociations sur les statuts et métiers des personnels de greffe. La loi de programmation a été votée et promulguée, il faut donc maintenant que notre administration prenne ses responsabilités.

Depuis des mois, quand elle rencontre des personnels lors de ses visites en juridiction, la ministre dit que la justice ne fonctionne encore que grâce à l’engagement des personnels. Transformez ces affirmations en faits, Madame ! Revalorisez les statuts des personnels de greffe à leur juste valeur !

C’est à ce prix que vous pourrez enfin récompenser les agents découragés par des années de mépris et par une réforme des retraites qui va faire baisser les pensions et casser le contrat que chacun à passé avec l’État en début de carrière.

Mes Chers Collègues, vous trouverez également dans ce magazine vos nouveaux représentants régionaux élus par les adhérents ainsi qu’un état de l’avancée des discussions sur la réforme des retraites au début janvier (discussions à venir, notamment sur l’âge pivot).
Encore tous mes vœux !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*