Une rentrée tonique

Hervé Bonglet Secrétaire Général
Hervé Bonglet
Secrétaire général de l’UNSa Services Judiciaires

La rentrée sera placée sous le signe de la mise en place de plusieurs réformes qui vont impacter nos professions, nos salaires et nos déroulés de carrière.

Je ne parle pas ici du projet de réforme des retraites qui peut encore évoluer, mais de la loi de programmation de la Justice avec la création du tribunal judiciaire (fusion TI-TGI et greffe CPH) qui va changer l’architecture globale des juridictions et, indirectement, celle de nos métiers.

Qui dit fusion, dit réduction possible de certains effectifs, de certains corps… On ne sait pas encore où cette réforme nous conduira… mais on parle déjà de juridictions prêtes à fermer par manque de personnel ou pour des raisons de regroupement! Nous verrons donc très vite si la Garde des Sceaux tient ses engagements de ne fermer aucun site judiciaire !

L’UNSa SJ ne laissera pas faire sans revendiquer des évolutions pour les personnels !

Je parle également de la mise en place du nouveau régime indemnitaire (RIFSEEP) qui, 18 mois après les corps communs, va s’appliquer aux greffiers et directeurs avec les mêmes impacts négatifs.

Si jusqu’à présent, il était possible d’avoir une vision à long terme d’un déroulé de carrière et du salaire afférent, ce ne sera plus possible avec ce nouveau régime indemnitaire, la rémunération étant individualisée. Ce système complique la défense des intérêts communs d’un corps ou d’une catégorie socio-professionnelle !

Je parle encore de la réforme Fonction Publique qui va singulièrement changer la méthode de gestion de nos carrières individuelles. En effet, on nous annonce la fin des CAP de mutation et d’avancement. Ce qui promet, à plus ou moins long terme, une totale opacité sur les raisons d’obtenir – ou pas – une mutation, une promotion. Les représentants des personnels étaient les garants du respect de vos droits et d’une vraie transparence sur ces sujets qui vous touchent directement à titre personnel ! Ce ne sera probablement plus le cas dans le futur.

Cette réforme de la Fonction Publique organise, comme dans le privé, la fusion des CHSCTD et des CT. On perd donc la seule instance (CHSCTD) où les représentants des personnels avaient la possibilité de renvoyer l’Administration à ses responsabilités en matière d’hygiène, de sécurité et de conditions de travail !

Sur le plan interne de notre organisation, nos adhérents vont être appelés d’ici à la fin d’année à élire leurs conseillers UNSa SJ régionaux. La démocratie n’est pas un vain mot pour nous !

Comme vous le voyez, les sujets ne manquent pas et la première organisation syndicale du Ministère et des Services Judiciaires est prête pour une rentrée tonique avec pour objectif, la défense de vos intérêts face à une Administration qui s’éloigne de plus en plus des acteurs de terrain !

Bon courage à tous et n’hésitez pas à venir rejoindre les rangs de l’UNSa SJ.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*