Chers collègues,

Hervé Bonglet
Secrétaire général de l’UNSa Services Judiciaires

Cette année 2020 restera pour tous une année exceptionnelle au sens littéral du terme. Aux Services Judiciaires, elle le sera à double titre, tant par la crise sanitaire et ses impacts que par la grève des avocats qui l’a précédée.

Évidemment, la pandémie mondiale laissera des traces indélébiles dans la psychologie humaine. Au niveau national, elle se traduit par une perte de confiance totale dans la parole de l’État.

Je citerai ici la gestion des masques en début de pandémie qui est le bon exemple de « tromperie politique ». Mais cette sensation n’est pas à mettre exclusivement sur le compte de la crise sanitaire, elle est plus ancienne. Cette défiance remonte à plus loin et correspond au non-respect des engagements de ces mêmes politiques depuis des années. Le mouvement des gilets jaunes en est l’exemple concret.

Dans notre sphère professionnelle, deux exemples sont révélateurs de ces engagements qui ne sont jamais suivis d’effets ou sur lesquels les responsables politiques reviennent :
1. la fermeture du tribunal de proximité des Andelys annoncée dernièrement par Éric Dupond-Moretti alors que Nicole Belloubet avait affirmé qu’avec la LPJ, aucun site judiciaire ne serait fermé,
2. le télétravail, qui est encore « l’arlésienne »au ministère de la Justice, qui rechigne à faire le nécessaire pour le mettre en place de manière efficace alors qu’il est prôné par le Gouvernement.

Effectivement, l’UNSa Services Judiciaires, de par sa représentativité, a été un des derniers remparts contre ces mensonges et ces engagements non respectés. Nous, en qualité de première organisation syndicale aux Services Judiciaires, sommes garants de la continuité des processus engagés, des décisions prises et actées.

Les politiques passent, les syndicalistes restent.

Lors de l’année 2020, nous sommes restés un syndicat utile et à vos côtés :
– l’UNSa SJ a toujours communiqué durant les deux confinements,
– l’UNSa SJ a fait remonter tous les problèmes dont elle a eu connaissance,
– l’UNSa SJ a dénoncé les dysfonctionnements et les ratés en tout genre,
– l’UNSa SJ a sauvegardé et préservé la santé des agents, dans certaines juridictions, grâce à ses actions.

Je vous le dis solennellement, pour cette nouvelle année, vous pouvez être certains de l’engagement, sans faille, des équipes UNSa Services Judiciaires. Elles sont déterminées et combatives partout où cela est nécessaire. Au nom de ces équipes, nous vous remercions pour votre confiance.

Mais 2021, c’est aussi l’année de notre congrès qui se tiendra à Lyon au mois d’octobre. Il sera l’occasion de poser les fondations du renouveau du syndicalisme et de l’accompagnement des collègues, tant sur les métiers que sur leur devenir personnel.

Je vous souhaite une année 2021 en tous points opposée à celle qui s’est terminée, avec la santé, le bonheur et des rapports sociaux rétablis à la normale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*